Bières Colmant

Vieille Saison Colmant

Dans la catégorie « Père Castor », laissez-moi vous raconter l’histoire de la « Vieille Saison Colmant ».

Temps de lecture estimé : 3 minutes 

La « Vieille Saison Colmant » était un des produits phares de la Brasserie Colmant. « Bière de luxe », « Cuvée réservée », « Catégorie supérieure »,… C’était un produit de qualité dont beaucoup se souviennent encore aujourd’hui.

Mais qu’appelle-t-on une « Saison » ?

La « Saison » est une bière typiquement belge, apparue en premier lieu dans la province du Hainaut (pour après se propager aux provinces de Namur, du Brabant wallon et de Flandre orientale).

Comme vous le savez sûrement, si vous êtes natifs de la région, de par l’histoire de votre famille ou les souvenirs de vos grands-parents : nous avons connu différents types d’activités industrielles intenses dans le Hainaut au 19ème siècle, telles que la sidérurgie, l’apogée de l’exploitation des mines de charbonnages et des carrières, et l’agriculture.

À l’époque, on pouvait compter énormément de fermes dans la région. Généralement, chaque ferme avait une activité brassicole (et possédait donc sa propre brasserie… En même temps, ils avaient des céréales à profusion !). D’ailleurs, si vous creusez un peu dans l’histoire de votre village, vous trouverez sûrement plusieurs brasseries qui ont marqué les esprits dans les années fin 1800 – début 1900. Vous pouvez retrouver quelques exemples sur le site de ce collectionneur.

« C’est bien beau tout ça, mais tu veux en venir où ?« , me diriez-vous.

La « Saison » illustre l’impact de notre histoire industrielle riche et fait donc partie intégrante du patrimoine agricole de notre région. En effet, ce type de bières était à l’origine une boisson désaltérante produite quasiment exclusivement pour les travailleurs saisonniers employés par les fermes afin d’effectuer les travaux dans les champs.

Pour étancher la soif des travailleurs, les fermiers-brasseurs profitaient de l’hiver pour brasser une bière qui était ensuite consommée par ces ouvriers pendant l’été. Il s’agissait généralement d’une boisson désaltérante, qui présentait à l’origine une légère touche acidulée.

Malgré l’évolution du paysage industriel de la région au 20ème siècle, ce type de bière a gardé un ancrage local fort et reste un produit typique du Hainaut.

Et la Saison Colmant dans tout ça ?

La Brasserie Colmant n’échappe pas à la tradition ! A l’origine, Domitien Colmant récupéra par mariage la brasserie Brouette en 1895. Derrière le bâtiment principal se trouvaient une grange et une écurie. L’exploitation agricole était donc bien une des activités principales et, à l’époque de mon arrière-arrière-grand-père, la Brasserie produisait 2 brassins par an, essentiellement en hiver, qui étaient ensuite dégustées en été. La « Vieille Saison Colmant » en faisait partie. Elle a été et reste encore une bière reconnue dans la région, si pas la plus connue de la Brasserie.

Mais en 1974-75, la Brasserie Colmant arrêtait ses activités à cause d’une infection généralisée des brassins. Les bières Colmant, dont la « Vieille Saison Colmant » (ainsi qu’un autre bière commandée à l’époque par le doyen de l’Abbaye de Bonne-Espérance… Vous devinez laquelle), ont donc du être produites « à façon » chez un ami brasseur de mon grand-père, à Quenast… à la brasserie Lefevre. Le temps d’éradiquer l’infection… Malheureusement, mon grand-père Pierre Colmant, décéda en 1980, provoquant l’arrêt complet des activités de la Brasserie.

L’histoire dit que deux bières furent récupérées à Quenast : La Bonne-Espérance (jusqu’en 2015) et la Saison Colmant, qui serait devenue l’actuelle Saison de la Brasserie Lefevre. Mais revisitée par des générations de brasseurs, des nouveaux mélanges, des levures différentes, une eau différente… En résumé, nous ne pouvons pas parler d’une « descendance » de la « Vieille Saison Colmant ». Mais ce petit trait d’histoire me fait sourire, le fait que cette bière ne soit jamais tombée dans l’oubli… Elle a juste changé de main, en attendant que nous la réveillions.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *